Les cookies nous aident à offrir nos services. En utilisant ce site, vous autorisez l'utilisation des cookies. Aucune donnée personnelle n'est enregistrée. Pour en savoir plus.

Médias / Reportages / EMS-Chemie s'appuie sur les compresseurs et le savoir-faire d'Atlas Copco

EMS-Chemie s'appuie sur les compresseurs et le savoir-faire d'Atlas Copco

2014-04-01

Wilrijk, Belgique, avril 2014. EMS-Chemie, groupe chimique suisse leader sur le marché des produits chimiques et matériaux polymères, fait confiance à Atlas Copco. En 2012, Atlas Copco lui a fourni deux turbocompresseurs centrifuges exempts d'huile de type ZH 15000, ainsi que des refroidisseurs secs et des pompes, pour un nouveau circuit d'eau de refroidissement. Les unités fournissent de l'air comprimé pour l'approvisionnement en air de l'usine, ainsi que pour la production d'azote sur le site de production Domat/Ems. Le groupe a également consulté Atlas Copco au sujet d'une solution idéale visant à optimiser l'infrastructure du site.

turbocompresseur ZH 15000

Installation d'un turbocompresseur ZH 15000 sur le site d'Ems Chemie en Suisse


Le spécialiste du polymère haute-performance, dont les produits sont utilisés dans des secteurs tels que l'automobile et la téléphonie mobile, a présenté un défi ambitieux à Atlas Copco. L'approvisionnement en air comprimé pour les circuits d'air et de séparation d'air de l'usine nécessitait d'être amélioré, tandis que la nouvelle unité d'air comprimé avait besoin d'un nouveau système de refroidissement. Le défi était de réaliser ces tâches sans interrompre un seul instant la production.

Une solution personnalisée pour la production d'air et d'azote

Les besoins du site de Domat/Ems sont considérables. Chaque année, l'usine nécessite 74 000 000 Nm3 d'air comprimé pour son approvisionnement en air et 69 000 000 Nm3 pour la production d'azote. En 2010, il est devenu évident que les systèmes existants atteignaient les limites de leur capacité et qu'ils ne répondraient bientôt plus aux exigences en matière de production. Lorsque l'un des six compresseurs est tombé en panne, les ingénieurs d'EMS-Chemie ont réfléchi aux concepts existants ainsi qu'à l'augmentation prévue de la capacité. Ils se sont penchés sur une nouvelle conception de l'intégralité du système et ont contacté Atlas Copco pour obtenir une solution personnalisée, adaptée à leurs besoins afin d'optimiser l'ensemble de l'infrastructure. L'unité existante était composée de deux turbocompresseurs et de quatre anciens compresseurs à pistons exempts d'huile qui approvisionnaient les deux réseaux d'air comprimé fonctionnant à différents niveaux de pression (aération de l'usine et production d'azote). Les deux turbocompresseurs, l'un provenant d'un autre fournisseur et un turbocompresseur à engrenage de type ZH 10000 d'Atlas Copco, ont été conservés pour assurer la sécurité de l'approvisionnement mais également parce qu'ils complétaient les deux nouveaux turbocompresseurs à engrenages de type ZH 15000.

Photo 1 Josef Wolf (Ems Chemie) René Muggli (Atlas Colpco).JPG

De gauche à droite : Josef Wolf (Ems Chemie) René Muggli (Atlas Copco)


Les deux nouveaux compresseurs fournissent à la fois l'air d'usine et l'air comprimé pour la production d'azote à différents niveaux de pression de manière efficace et optimale. De plus, le réseau d'air d'usine a été développé à l'aide d'un sécheur à adsorption pour répondre aux besoins croissants en air comprimé. L'objectif des ingénieurs a été de mettre en œuvre le remplacement sans interrompre la production, une tâche réalisée avec succès grâce à une planification méticuleuse et à une exécution précise. La première étape consistait à installer un nouveau circuit fermé d'eau de refroidissement d'une capacité de refroidissement à sec de 3 MW, puis d'installer le nouveau système de tuyauterie au sein de l'unité d'air comprimé centrale. La nouvelle unité d'air comprimé a été installée le long des compresseurs existants.

« Nous avons préparé un système parallèle complet, puis nous avons échangé les unités, machine après machine, en nous assurant de maintenir la production 24h/24. » explique Josef Wolf, chef de projet chez EMS-Chemie. « Avec Atlas Copco à nos côtés, nous disposions d'un partenaire d'excellence qui a toujours su trouver la solution à chaque problème rencontré. »

Les économies d'énergie : une priorité

L'unité d'air comprimé avant-gardiste permet à EMS-Chemie d'économiser 10 % de sa consommation d'électricité, et le nouveau circuit d'eau de refroidissement réduit la consommation d'eau jusqu'à 75 %. « Notre principale préoccupation reposait sur les exigences en matière d'énergie, et là encore, nous sommes plus que satisfaits », explique Martin Schlumpf, responsable de l'énergie chez EMS-Chemie. « Le modèle ZH 15000 d'Atlas Copco produit moins de chaleur résiduelle et consomme moins d'énergie pour le même rendement. Sa capacité énergétique est tout simplement meilleure et c'est précisément ce dont nous avons besoin ! »

Pour plus d'informations, contactez :

Atlas Copco est un fournisseur mondialement reconnu de solutions de productivité durable. Le Groupe offre à ses clients des compresseurs innovants, des solutions de vide, des systèmes de traitement de l'air, des équipements pour la construction et l'exploitation minière, des outils électriques et des systèmes d'assemblage. Atlas Copco développe des produits et services axés sur la productivité, l'efficacité énergétique, la sécurité et l'ergonomie. Fondée en 1873, l'entreprise est basée à Stockholm en Suède et est implantée dans plus de 180 pays. En 2013, Atlas Copco comptait plus de 40 000 employés et son chiffre d'affaires s'élevait à 84 milliards de couronnes suédoises (près de 9,7 milliards d'euros).

Le pôle d'activité Compressor Technique d'Atlas Copco conçoit des compresseurs et collecteurs d'admission d'air et de gaz industriels, des systèmes de vide, des équipements de traitement de l'air et des gaz ainsi que des systèmes de gestion de l'air. Ce pôle dispose d'un réseau mondial de service après-vente et est à l'origine d'innovations pour une productivité durable dans le secteur de la fabrication, des gaz et hydrocarbures et des procédés. Les principaux sites de développement et de production sont situés en Belgique, en Allemagne, aux Etats-Unis, en Chine et en Inde.