Le Groupe / Pérennité / Environnement / Emissions de gaz et rejet de déchets

Emissions de gaz et rejet de déchets

Atlas Copco reconnaît la gravité des problèmes environnementaux liés au changement climatique et aux émissions.

L'objectif est de réduire de 20 % les émissions de dioxyde de carbone liées à l'énergie utilisée pour les activités et le transport des biens d'ici à 2020 (par rapport au coût des ventes). De nombreuses unités de production importantes ont investi dans des sources d'énergie renouvelable, ce qui a contribué à diminuer leurs émissions de dioxyde de carbone.

Atlas Copco conçoit et améliore en permanence des produits énergétiquement efficaces * dans le but de diminuer les émissions. Par exemple, un compresseur à vitesse variable peut réduire jusqu'à 35 % la consommation en énergie d'un client, de même que les émissions de dioxyde de carbone liées, ce qui représente à la fois un geste en faveur de l'environnement et une réduction des coûts énergétiques pour le client. L'activité location renouvelle continuellement son parc locatif pour y inclure des équipements plus respectueux de l'environnement et réduire son empreinte carbone. Atlas Copco utilise des agents de refroidissement dans certains processus et certains produits, mais les agents de refroidissement utilisés pour les produits sont sans effet sur la couche d'ozone

Le transport des biens est confié à des transporteurs que l'entreprise encourage à utiliser des moyens de transport respectueux de l'environnement et à fournir des données sur leurs émissions de dioxyde de carbone.

L'objectif est d'éviter de produire des déchets et de réutiliser ou recycler tous les déchets produits. Chez Atlas Copco, les différentes catégories de déchets font l'objet d'un suivi dès le processus de production, notamment les déchets règlementés ou dangereux. La ferraille, qui représente la plus grande partie des déchets, est réutilisée ou recyclée dans sa quasi-totalité.