ZB VSD améliore l'efficacité d'une station de traitement des eaux usées allemande de 40 %

Les eaux usées du Chempark de Leverkusen et des ménages voisins sont biologiquement biodégradables, mais elles nécessitent une alimentation constante en air comprimé. Ce processus est réalisé par Currenta et, depuis 2007, l'aération du bassin ouvert s'effectue au moyen de surpresseurs d'air centrifuges d'Atlas Copco, qui ont remplacé les aérateurs de surface classiques.

Les surpresseurs à air centrifuges à vitesse variable fonctionnent en continu

Norbert Meier-Külschbach, responsable de l'exploitation de la centrale a expliqué : « Les bactéries peuvent uniquement maintenir leur activité pendant quelques heures sans oxygène. Aussi, une alimentation continue est essentielle. » Par conséquent, Currenta a signé un accord d'entretien pour cinq ans avec Atlas Copco et installé le système de maintenance Air-Connect à distance. Tous les dysfonctionnements de l'installation sont signalés au bureau central d'Atlas Copco immédiatement. Atlas Copco peut accéder en externe au système de contrôle ou envoyer un technicien sur place si nécessaire.

Gain d'efficacité atteignant 40 % et meilleure durabilité

Enceinte du compresseur chez Currenta

Gain d'efficacité atteignant 40 % et meilleure durabilité. Quatre machines ZB ont été installées ; parmi lesquelles deux ou trois fonctionnent en continu, en fonction du degré de pollution des eaux usées et la quatrième sert de réserve. « Nous fonctionnons 365 jours par an, 24 heures sur 24.» Les surpresseurs turbo sont des machines de type ZB 160 VSD exemptes d'huile, mono-étagées et à régulation de vitesse, dont l'optimisation énergétique est contrôlée à l'aide du tableau de commande de haut niveau ES 130T. Ce tableau de commande séparé peut également être amélioré pour les installations existantes. Les moteurs sont dotés d'un système de palier électromagnétique sans contact, qui permet de limiter l'entretien. L'impulseur est également monté directement sur l'arbre du moteur, ce qui supprime complètement l'engrenage, offrant ainsi une efficacité excellente, et qui ne nécessite pas de lubrifiant supplémentaire, de sorte que l'huile ne puisse pas pénétrer dans le surpresseur. Par rapport à des surpresseurs à lobes rotatifs traditionnels, ce nouveau type d'entraînement permet de réaliser des économies d'énergie de 30 à 40 %, qui peuvent même être beaucoup plus élevées dans certains cas.

Selon les dires de M. Meier-Külschbach, Currenta a également besoin de la technologie de turbines car les surpresseurs à lobes rotatifs normaux peuvent uniquement fournir 1 bar de surpression. Dans la station de traitement des eaux usées, la profondeur de l'eau et le système spécial de tuyaux à membrane au fond du bassin nécessitent une pression beaucoup plus élevée.

“ La conception compacte des machines était également importante pour nous, surtout à cause du lieu de construction à Uerdingen où nous souhaitions utiliser de nouveaux compresseurs, et nous voulions recourir à un fournisseur unique pour l'équipement des deux usines. ”

Norbert Meier-Külschbach , responsable du fonctionnement du traitement des eaux usées du Chempark de Leverkusen

sans huile Clean water. Swedish reliability Classe 0 Traitement des eaux usées Centrifuge Air sans huile Surpresseurs