Comment choisir la bonne technologie de surpresseur d'air basse pression ?



L'air comprimé basse pression est utilisé dans beaucoup de procédés comme l'aération de bassin ou le transport pneumatique. Lors du choix technique, plusieurs solutions se présentent : surpresseurs à bec, lobes, vis ou centrifuges. Quelle technologie correspond à votre procédé ? La solution la moins énergivore est-elle la meilleure? Voici quelques pistes pour mieux choisir votre surpresseur d'air basse pression.


Quelles sont les technologies existantes ?

surpresseur turbo Atlas Copco

Trouvez la bonne techonologie de surpresseur pour votre application d'air comprimé basse pression

Dans le secteur de l'air basse pression plusieurs technologies existent voici les principales :



  • La pompe à bec, plus souvent utilisée pour créer du vide elle peut également être utilisée en surpression jusqu'à 2 bar (e).

  • Le surpresseur à lobes ou roots est le plus ancien de tous, sa conception est rudimentaire.

  • Le surpresseur à vis permet une grande plage de variation de débit et une économie d'énergie par rapport aux roots. Le volume d'air entre les deux vis est comprimé alors que la technologie lobe n'exerce pas de compression interne dans l'élément.

  • Le surpresseur turbo (entraînement direct ou mono-étagé avec multiplicateur), c'est la technologie la plus pointue qui apporte la meilleur efficacité énergétique.


Une technologie pour chaque application ?

Surpresseurs à vis ZS d'Atlas Copco

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir la technologie de votre surpresseur.

Selon l'applications utilisée, même lorsqu'elle est similaire sur deux sites distincts, la technologie à mettre en place peut être différente. Plusieurs critères sont à prendre en compte : la pression, le débit, le temps de fonctionnement et le retour sur investissement.


Si votre installation a besoin d'une pression maximum de 600 mbar (e), le choix du surpresseur type lobes peut être approprié suivant le débit et le nombre d'heures de fonctionnement journalier. En effet, les économies d'énergies réalisables avec les autres technologies sont moindres et le retour sur investissement plus long. De plus le surpresseur tri-lobes reste fiable et robuste lorsqu'il est bien installé en dessous de cette pression.


Au-dessus de cette pression, nous préconisons l'utilisation de la technologie vis ou encore turbo. Effectivement dans ce cas le retour sur investissement est plus rapide. De plus, plus le temps de fonctionnement par jour est important et plus l'utilisation d'un surpresseur vis ou turbo se justifie. La plage de variation de débit est également à prendre en compte si elle est importante ( au-dessus de 50%), le choix du surpresseur à vis est alors le plus adéquat, car il aura au global le meilleur rendement énergétique.


En revanche si la plage de régulation nécessaire est étroite, le turbo tire son avantage grâce à son moteur à haute vitesse avec un minimum de friction.


Lorsque la pression est au-dessus de 1500 mbar (e) avec de faibles débits, la pompe à bec peut être la bonne solution, un coût d'investissement faible et une simplicité d'utilisation. 


Une étude de votre installation ou projet est nécessaire pour déterminer la meilleure techonologie.

Les critères énoncés permettent de faire un premier choix et de limiter un investissement qui impact fortement votre consommation énergétique. Pour limiter les erreurs, le mieux est de réaliser une étude de votre installation ou projet par un fabricant qui vous conseillera sur la meilleure technologie! N'hésitez pas à contacter nos spécialistes basse pression qui ont les outils et les connaissances nécessaires pour vous aider.

Surpresseurs