Des outils pour Tesla

Si la mission de Tesla est d'accélérer la transition mondiale vers un transport durable, celle d'Atlas Copco consiste à assurer une chaîne de montage efficace pour les véhicules électriques. Tous les assemblages vissés essentiels d'un véhicule Tesla sont réalisés avec l'outillage Atlas Copco.

10 octobre 2018

Tesla n'est pas comme la plupart des autres fabricants de voitures américaines. D'abord, elle ne produit que des voitures électriques. Ensuite, ces voitures électriques ne sont pas fabriquées dans ou autour de la ville de Detroit, où le trio des grands (Ford, Chrysler et General Motors) est installé. Le nouveau venu respectueux de l'environnement est né et a grandi dans la Silicon Valley aux Etats-Unis.

Un coup d'œil au châssis, et l'on découvre encore d'autres différences. Contrairement à un moteur à combustion traditionnel qui compte des centaines de pièces mobiles, le moteur électrique des véhicules Tesla n'en compte qu'une seule, le rotor. Ainsi, l'accélération est instantanée.

Une accélération démoniaque

“ Le fameux mode « Ludicrous » fait de la Model S l'une des plus rapides sur le marché des berlines, avec une accélération de 0 à 100 km/h en 2,6 secondes. ”

Elvis Jagat , Responsable du développement chez Atlas Copco
Outil Tensor STB Atlas Copco utilisé pour une autre application.

Outil Tensor STB Atlas Copco utilisé pour une autre application.

M. Jagat travaille avec Tesla depuis le lancement, en 2012, de la Model S, qui possède une autonomie de 426 kilomètres avec le pack batterie 85 kilowatts-heure.

« La Californie a peu d'expérience en production automobile. Dans une Silicon Valley dominée par les nouvelles technologies, le savoir-faire en assemblage automobile était limité, raconte M. Jagat, ce qui signifiait que Tesla s'est uniquement appuyé sur Atlas Copco comme partenaire stratégique pour comprendre ce processus. Lorsque la Model S a été lancée, Atlas Copco était un fournisseur indispensable en outils de serrage pour ce véhicule.

« J'ai rejoint l'équipe lorsque Tesla n'en était qu'au lancement de son processus de fabrication, et recevoir du soutien était la clé du succès », explique M. Jagat.

Durant son étroite collaboration avec Tesla pour créer une ligne d'assemblage efficace et homogène, M. Jagat a rapidement prouvé que les outils d'assemblage Atlas Copco étaient plus fiables que les modèles concurrents. Depuis 2014, Atlas Copco a fourni 100 % des assemblages essentiels au montage et plus de 90 % de toutes les fixations non critiques. Environ 85 % de l'usine utilise la série d'outillage Atlas Copco STB à batterie. Il y a aujourd'hui huit ingénieurs d'Atlas Copco sur le site qui assurent le bon fonctionnement des outils à chaque étape du processus de production.

Des outils robustes

“ « Comme il n'y a pas de moteur à combustion, nos outils sont utilisés pour l'assemblage de tous les systèmes d'entraînement et de tous les dispositifs électroniques du véhicule, de l'écran tactile 17 pouces aux roues qui procurent à la Model S sa tenue de route. Sans oublier tous les connecteurs électriques et les tests d'assemblages en laboratoire. » ”

Elvis Jagat , Responsable du développement chez Atlas Copco

Dans l'industrie automobile, des outils électriques à la pointe de la technologie servent à contrôler la qualité de tous les assemblage de classe A. Un problème sur un assemblage A peut avoir des conséquences sur le conducteur et d'autres personnes, ou les véhicules à proximité. Il est donc nécessaire de garantir des niveaux de qualité irréprochables.

« Il y a plus de 200 assemblages critiques dans une voiture, et nous assurons une traçabilité à 100 % sur chacun d'eux », souligne M. Jagat. « Des données telles que le couple, l'angle et le résultat, de même que l'horodatage réalisé par tous nos systèmes d'outillage sont stockés dans notre système toolsNET pour tous les assemblages réalisés par nos outils Power Focus et Power-Macs. »

En 2015, Tesla a produit environ 50 000 véhicules, y compris les ventes de son dernier modèle, la Model X.

“ Avoir Tesla comme partenaire nous permet de nous développer à ses côtés, explique M. Jagat. Nous avons suivi Tesla quand le groupe est passé d'une production annuelle de 15 000 à 50 000 véhicules. Atlas Copco est un fournisseur mondial et, quels que soient le lieu ou le pays où Tesla ouvre un site de production, nous pouvons fournir exactement la même solution. C'est un partenariat qui nous permet d'évoluer avec le client dans tous nos processus, même quand Tesla passera de 50 000 à 100 000 véhicules produits par an. ”

Elvis Jagat , Responsable du développement chez Atlas Copco

Tesla prévoit d'accroître la production actuelle de ses Model S et Model X, mais aussi de lancer un nouveau véhicule plus attrayant pour le grand public.

A propos de Tesla

Tesla Motors a été créé en 2003 par un groupe d'ingénieurs de la Silicon Valley (Etats-Unis) dont l'intention était de prouver que les véhicules électriques pouvaient être plus performants que les voitures à essence. La Tesla Roadster fut la première voiture de sport entièrement électrique et, en 2008 et 2012, ce sont 2 400 Tesla Roadsters qui ont été produites. Première berline électrique au monde, la Model S a été lancée en 2012. Son pack de batteries plat est intégré au châssis et se trouve sous l'habitacle : le centre de gravité du véhicule est donc plus bas, ce qui assure une bonne tenue de route et une excellente maniabilité pour parcourir les 426 kilomètres par charge. La Model S a été suivie de la Model X, un SUV sportif.