Le secteur non routier et le rythme effréné de l'Industrie 4.0

Le secteur non routier est confronté à de nombreux enjeux en termes de processus d'assemblage. Le degré de flexibilité est réduit et les erreurs sont potentiellement coûteuses. Dans le même temps, les avancées technologiques et la mécanisation de l'agriculture sur les marchés existants comme émergents ne cessent d'évoluer. Un processus d'assemblage de plus en plus digitalisé et connecté ne peut qu'être bénéfique aux fabricants, tout en réduisant leurs coûts.

Il est temps de rejoindre ce mouvement et de libérer votre potentiel commercial !

Les grands enjeux du secteur non routier

Au fur et à mesure que la population augmente, les engins non routiers destinés aux secteurs de la construction, de l'exploitation forestière et de l'agriculture vont gagner en complexité.

Traditionnellement, les constructeurs de véhicules hors route n'ont pas toujours été les premiers à passer le cap de la digitalisation.

L'une des raisons de ce retard dans l'automatisation est la complexité de l'assemblage : les usines produisant des véhicules non routiers, comme les engins de chantier ou les tracteurs, se basent toujours sur des processus principalement manuels, et ce, pour des raisons évidentes.

La réussite se résume à des facteurs simples : recueillir et utiliser les données de façon novatrice, analyser ces données et identifier de nouvelles opportunités sur la base de meilleures décisions, afin d’améliorer l'efficacité.

La fabrication intelligente en quelques mots

Industrie 4.0 : transport agricole non routier en Chine

L'Industrie 4.0 peut sembler être le concept à la mode – et, dans un sens, c'est bel et bien le cas. Ce concept désigne la nouvelle révolution industrielle, dans laquelle l'Internet des objets (Internet of Things, IoT) et les flux de big data qui en découlent convergent vers l'intelligence artificielle (IA) et l'apprentissage machine pour faire des prévisions et éviter les erreurs. Ajoutez à cela les opportunités nées de la réalité augmentée (RA) et de la fabrication additive (FA), et les possibilités deviennent remarquables : coûts réduits, efficacité accrue et erreurs humaines réduites.
Naturellement, l'ensemble du processus n'a pas besoin d'être automatisé ni robotisé pour produire de grandes quantités de données susceptibles d'être analysées et transformées en opportunités d'amélioration. Les outils connectés intelligents constituent une première étape vers un processus d'assemblage basé sur les données.

Le potentiel digital est énorme.

De nombreuses entreprises collectent déjà des données, mais le doute demeure quant à leur utilité. En utilisant les logiciels d'analyse appropriés, un directeur d'usine peut savoir en quelques secondes si une opération n'atteint pas les normes souhaitées. À partir de ces données, nous pouvons mettre en place les activités de formation adaptées et fournir au client final des statistiques détaillées concernant la qualité de serrage du processus d'assemblage.

Les 3 avantages de la fabrication intelligente pour le secteur non routier

Le principal effet d'une hausse de la connectivité dans le secteur non routier en termes de réduction des coûts est strictement économique : en assurant le suivi de tous les outils intelligents et de la façon dont ils sont utilisés par les opérateurs, les responsables peuvent mettre en place des mesures préventives pour remplacer les outils avant la fin de leur cycle de vie.

Réduire les délais d'immobilisation et améliorer la qualité de la ligne de production comptent parmi les principales exigences des fabricants. En réduisant les erreurs humaines et les outils défaillants, l'efficacité peut être considérablement accrue. Cela offre aux producteurs une plus grande flexibilité dans leurs processus. Les flux de big data permettent également de répliquer les usines sur d'autres marchés.

Lorsque la transparence des données augmente, la maintenance prédictive peut également s'appliquer aux opérations quotidiennes, réduisant ainsi les coûts en minimisant les délais d'immobilisation sur le terrain. Les entreprises du secteur non routier peuvent adopter les nouvelles technologies transformatrices en utilisant des outils et logiciels intelligents au cours du processus de fabrication, et ainsi tirer profit des avantages de l'Industrie 4.0.