Sécurité sur les bancs

23 mai 2016

Au Chili, Codelco continue de mettre en œuvre de nouvelles initiatives dans l'ensemble de ses mines afin d'accroître la sécurité de ses travailleurs et de renforcer le contrôle des risques dans l'exploitation de ses dépôts. Un autre exemple est la mine de Radomiro Tomic, qui utilise depuis peu la technologie de commande à distance, qui pourrait bien révolutionner ses opérations.

La protection des mineurs contre les risques d'un environnement hostile est une tendance croissante à l'échelle mondiale, et la mine de Radomiro Tomic de Codelco est un chef de file en la matière. Dans un effort continu de rendre le travail plus sûr pour ses mineurs dans cette exploitation de cuivre à ciel ouvert, RT, le nom communément donné à la mine, a investi dans un équipement de forage en carrière à commande à distance.

La mine a récemment acheté un parc de cinq engins de forage SmartROC D65 d'Atlas Copco avec une unité BenchREMOTE, devenant ainsi la première à utiliser le forage en carrière commandé à distance en Amérique latine. La décision est considérée comme une étape importante pour RT comme pour Codelco, qui réaffirme ainsi la stratégie du groupe d'appliquer de nouvelles technologies pour obtenir des processus plus sécurisés et plus productifs.

Située à 3 000 m au-dessus du niveau de la mer, dans le désert d'Atacama, à quelque 250 km au nord-est d'Antofagasta et à 40 km au nord de Calama, Radomiro Tomic produit des cathodes de cuivre à raison d'environ 330 000 tonnes par an.

Grâce aux nouveaux engins de forage acquis, assortis de l'unité BenchREMOTE, la mine évalue actuellement si le système peut remplacer complètement ses opérations classiques de forage en carrière. Claudia Domínguez, directrice de la santé et sécurité au travail à RT, souligne que la mine a travaillé dur ces dernières années pour améliorer la sensibilisation à la sécurité.

« Nous incitons tous nos employés à prendre la bonne décision et arrêter leurs activités s'ils font face à des risques qui sont hors de notre contrôle, tels que des éboulements soudains, indique-t-elle. A cet égard, le BenchREMOTE nous aide à lever les derniers obstacles à la prévention des accidents, puisqu'il élimine totalement le risque.

“Il y a eu plusieurs accidents graves au Chili, cette technologie d'Atlas Copco est donc la bienvenue. Comme elle permettra d'améliorer nos conditions de travail, elle sera très appréciée de ceux qui font le travail. »”

Claudia Domínguez, Directrice de la santé et sécurité au travail chez RT

Le directeur de la mine, Raúl Galán, confirme et ajoute que le passage du forage classique en carrière à la commande à distance avec le SmartROC D65 est un bon ajustement stratégique. « Nous avons un plan qui repose sur quatre piliers : la sécurité, l'innovation, la performance et l'excellence opérationnelle, explique-t-il. Cette technologie convient parfaitement, car il s'agit d'un système informatisé de haute productivité qui intègre aussi un haut niveau de protection pour nos opérateurs. Cela nous donne plus de tranquillité d'esprit. »

De plus, il affirme que l'utilisation du forage commandé à distance est en harmonie avec le temps. « L'industrie minière a changé. Nous sommes dans un nouveau cycle de chute des cours du cuivre et cela signifie que nous devons nous adapter rapidement pour relever les défis et rester compétitifs. Cet équipement nous aide à le faire. Il est plus rentable et permet de contrôler jusqu'à trois engins de forage à distance en même temps, ce qui signifie que nous augmentons notre productivité également. »

Des tests en cours

La mine teste et évalue actuellement le système, mais la direction est persuadée qu'il sera à la hauteur de leurs attentes. Si tout va bien, les nouveaux engins de forage pourraient même être utilisés en mode entièrement automatique entre les quarts de travail et durant les pauses repas, augmentant ainsi encore la productivité. Par rapport à son précédent parc, qui comprenait le ROC L8 d'Atlas Copco, la mine vise aussi à améliorer la disponibilité.

Danilo Díaz, ingénieur principal de direction de la mine à Radomiro Tomic, explique : « Par rapport à notre ROC L8, nous nous attendons à voir une réduction du nombre d'incidents, ainsi qu'une prolongation de la durée de vie et un meilleur rendement de l'équipement, des composants et des pièces détachées. Nous nous attendons également à une augmentation de la disponibilité, une réduction des coûts d'entretien annuels et un soutien continu à la formation de nos opérateurs et de notre personnel d'entretien. »

La mine attend de ses opérateurs qu'ils adoptent cette nouvelle technologie et s'habituent rapidement à travailler à l'intérieur du véhicule BenchREMOTE, à distance des gabarits de forage sur les bancs. Les engins travailleront dans différentes sections de la carrière. Les opérateurs travailleront par deux, et M. Díaz indique qu'il souhaite qu'un maximum d'opérateurs travaillent à tour de rôle pour obtenir la rétroaction la plus large possible sur les problèmes d'exploitation et d'entretien. Lire la suite de l'histoire en ligne sur le site Mining and Construction

2016 Exploitation minière et excavation de roches Exploitation de surface et extraction en carrière Exploitation minière Exploitation minière à ciel ouvert