Le forage pour la science

11 janvier 2015

Des chercheurs du monde entier étudient actuellement l'évolution de la planète d'après les renseignements fournis à l'aide d'Atlas Copco et d'un forage de 2,5 kilomètres de profondeur.

Christensen CT20

Un projet de forage de grande profondeur dans les montagnes du nord de la Suède pourrait contribuer à percer certains des secrets les mieux gardés de la Terre. Lancé par l'université suédoise de Lund et impliquant 50 scientifiques de 14 pays, le projet devrait permettre d'améliorer les connaissances globales des forces à l'œuvre lors de plus de 400 millions d'années d'évolution de la planète. Les chercheurs utilisent un engin de carottage Christensen CT20C spécialement conçu par Atlas Copco pour collecter des informations à 2 500 mètres (2 495,8 m, pour être précis) de profondeur dans la croûte terrestre. Le site est basé à Fröa, une petite communauté de montagne non loin de la station de ski d'Åre, à quelque 600 km au nord de Stockholm. En raison de son histoire géologique, c'est l'une des rares régions au monde où des recherches de cette nature peuvent être effectuées. A l'aide de l'engin de forage Christensen CT20C, une équipe a passé quatre mois, d'avril à août de cette année, à collecter des échantillons de base. Deux équipes de travail se relayaient six jours sur sept pour collecter un total de 18 tonnes de carottes de 46,7 mm de diamètre, à partir d'un forage de 75,8 mm de diamètre. Ces carottes sont actuellement examinées par des spécialistes des sciences de la Terre à Berlin, en Allemagne. Cette étude internationale vise à établir les divers processus et changements qui ont eu lieu à cette profondeur dans la roche au cours de millions d'années.

A la recherche de vie à 2,5 km de profondeur

L'étude se concentre sur la tectonique, la géophysique, l'activité géothermique, l'hydrogéologie et la biosphère profonde. Mais l'un des aspects les plus intéressants entrepris par les microbiologistes est l'identification de microbes et bactéries, pour savoir quel genre de vie existe à 2,5 km sous terre.

“Il s'agit d'un projet exceptionnel intégrant de nombreux domaines d'études, qui pourraient apporter une contribution importante à notre compréhension de ces processus”

Henning Lorenz, Département de géologie appliquée.
Christensen CT20

« Par exemple, en mesurant la température de différents types de roches, nous pouvons calculer le flux thermique et ensuite déterminer quelle était la température à la surface de la Terre à diverses périodes de l'histoire. Nous mesurons également les écoulements d'eau pour découvrir comment l'eau s'écoule de la chaîne montagneuse vers la mer Baltique. » Jan-Erik Rosberg, directeur du projet, explique que les chercheurs ont choisi le Christensen TC20C principalement en raison de sa capacité de forage à grande profondeur. Par ailleurs, cet engin peut réaliser un forage de 2,5 km de profondeur tout en étant monté sur chenilles ou sur un camion, ce qui a permis à l'équipe de tester et de développer de nouvelles technologies et de nouveaux outils de forage. Le Christensen TC20C, qui appartient à l'université de Lund, a été nommé « Foreuse nationale » par l'équipe de recherche suédoise. « Cela s'explique par le fait que cet engin s'est avéré idéal pour un forage d'exploration scientifique de ce type, en particulier lorsqu'il s'agit de carottage à de telles profondeurs », ajoute Eric Diaz Arguelles, chef de produit chez Atlas Copco. « C'est pourquoi les chercheurs ont l'intention de l'utiliser pour des projets similaires ailleurs en Europe. »

2016 Foreuses de surface Exploration Engins de forage pour l'exploration