Atlas Copco lance 6e sens : la voie numérique pour l'intégration complète des systèmes dans l'exploitation minière, l'exploitation de carrières et le forage de tunnels.

27 octobre 2017

L'automatisation et la numérisation sont le futur de l'industrie minière. Mais l'automatisation ne se cantonne pas simplement aux machines commandées à distance. Atlas Copco propose des produits connectés intelligents et franchit un cap dans la connexion de l'ensemble des systèmes avec son nouveau concept 6e Sens. « Nous franchissons un virage important sur la voie numérique de l'intégration des systèmes dans l'exploitation minière, l'exploitation de carrières et le forage de tunnels. Avec 6e Sens, vous pouvez améliorer vos opérations d'une toute nouvelle manière », explique Olav Kvist, Vice-président Mining and Technology.

Imaginez toute votre exploitation fonctionner en parfaite harmonie, avec tous les systèmes connectés. Vos équipements évoquent un banc de poissons, tous les équipements communiquent et partagent toutes les informations nécessaires les uns avec les autres. Ils se déplacent sans se heurter, synchronisés tel un unique organisme. C'est cela que 6e Sens rend possible.

Augmentation de la sécurité, de la prévisibilité et de la productivité « 6e Sens, explique Olav Kvist, parle d'interopérabilité, d'analyse avancée des données et d'un processus de travail où nous aidons nos clients à prendre les mesures appropriées pour améliorer leurs opérations. Chaque petit pas montre les avantages de 6e Sens : sécurité accrue, meilleure prévisibilité et augmentation de la productivité.» Partenariats Avec 6e Sens, Atlas Copco intègre les équipements, les services et l'automatisation avec des systèmes d'analyse et de gestion avancés. Pour être en mesure de le faire, l'entreprise investit en interne et s'associe à des partenaires externes. Olav Kvist continue, « Nous ne sommes pas seuls. Nous développons des collaborations et des partenariats clés avec un certain nombre de sociétés dont les performances et les capacités sont excellentes.»

Aujourd'hui, Atlas Copco souhaite annoncer des partenariats et des collaborations avec Mobilaris MCE, Dassault Systèmes et IBM. Avec cette vue systémique de l'automatisation, Atlas Copco continuera d'être un partenaire à long terme pour les clients sur le chemin de la sécurité, de la prévisibilité et de la productivité accrues.

Voie numérique 6e Sens, les clients sont actuellement sur différents niveaux de productivité et recherchent continuellement de nouvelles façons d'améliorer leurs opérations. Voici comment Atlas Copco, grâce à sa voie numérique 6e Sens, sera un vecteur clé pour répondre aux besoins spécifiques des clients. Joe Farrugia, Vice-président Global Technology Operations, explique : « Le fait essentiel est que la plupart des clients peuvent prendre des mesures significatives concernant leur parc ». 6e Sens se définit sur quatre niveaux : fonctions de la machine, autonomie de la machine, autonomie des processus et intégration des systèmes. En résumé les fonctions de la machine peuvent être décrites comme suit : Le premier niveau, Fonctions de la machine, correspond à l'assistance de l'opérateur par des fonctions de machine automatisées. Les systèmes de surveillance permettent d'accéder et de recueillir facilement les données, tandis que les systèmes de commande assistent l'opérateur et apportent de la valeur ajoutée à la machine. Autonomie de la machine. Etape suivante, l'autonomie de la machine : il s'agit de l'automatisation d'une machine complète et de la commande à distance d'une ou plusieurs machines en même temps. Vous optimisez vos équipements en utilisant leur pleine capacité car vous n'avez pas à vous aligner sur les horaires normaux du personnel. De plus, ce fonctionnement autonome signifie que la machine est utilisée conformément à ses spécifications, ce qui améliore la durée de vie et réduit l'usure liée à l'utilisation manuelle. Automatisation d'un processus complet. Le troisième niveau, Autonomie des processus, correspond à des machines connectées d'un point de vue des tâches réalisées. Il s'agit de l'automatisation d'un processus complet avec un parc mixte communiquant entre machines, avec un positionnement en temps réel intégré aux systèmes de planification et de décision intégrés. Par exemple, une interopérabilité complète du processus des cycles de forage et d'explosion. Interopérabilité de l'intégralité des systèmes. Le dernier niveau, Intégration des systèmes, correspond à une intégration complète des processus et des systèmes sur toute la chaîne de valeur. Cela inclut les analyses avancées, la gestion du trafic, la gestion totale des actifs et la gestion globale du fonctionnement.


Pour plus d'informations, veuillez contacter


Communiqué de presse Automatisation Actualités