Nos solutions
Outils et Solutions pour l'Industrie
Solutions
Débouchés industriels
Outils et Solutions pour l'Industrie
Produits
Outils et Solutions pour l'Industrie
Equipements d'alimentation en énergie
Solutions
Produits
Equipements d'alimentation en énergie
Energy Storage Systems
Atlas Copco Rental
Compresseurs
Solutions
Produits
Compresseurs
Produits et solutions
Solutions
Générateur de gaz
Perceuses pneumatiques et à batterie

Production éco-responsable

Que faut-il garder à l'esprit lors du choix d'un compresseur d'air écologique ?

Lorsque votre entreprise décide de passer au vert et de choisir un compresseur d'air respectueux de l'environnement, elle a déjà fait le choix le plus important et le plus avantageux. Cependant, pour maximiser vos économies et minimiser le coût total de possession, il reste encore beaucoup de choses à prendre en compte.   

Bien que des ajustements peuvent être effectués après l'achat initial du compresseur, ces modifications rétroactives sont généralement associées à des coûts plus élevés. Cela signifie qu'il est important de tout faire bien dès le départ.   

Limitation des coûts d'investissement

Le coût total de possession d'un compresseur se compose du coût d'achat et du coût de fonctionnement pendant sa durée de vie. Les compresseurs respectueux de l'environnement ont généralement un prix plus élevé mais des coûts d'exploitation beaucoup plus faibles, ce qui permet d'économiser de l'argent à long terme. En fait, l'investissement initial ne représente qu'une petite fraction du coût total de possession, tandis que les coûts énergétiques en constituent la majeure partie. 

Les compresseurs écologiques ont été créés pour leur efficacité énergétique, mais l'important reste toujours de choisir le bon modèle, ce qui signifie que les acheteurs doivent d'abord connaître leurs besoins en air comprimé.
 
Cette démarche commence par se poser les questions suivantes : 

  • De quel débit d'air et de combien de pression ont-ils besoin et pour quelles applications ? 
  • Le compresseur fonctionnera-t-il constamment ou par intermittence ? 
  • Quelle est l'importance de la qualité de l'air ? 
  • La demande en air varie-t-elle ou reste-t-elle stable ? 

Les réponses à ces questions détermineront la taille idéale du compresseur, si un modèle à entraînement à vitesse variable est meilleur (pour les demandes variables en air), et si un compresseur à pistons est suffisant (pour une utilisation intermittente et une demande en air limitée) ou si un compresseur à vis rotative est nécessaire. 

Si la qualité de l'air est importante, alors un compresseur sans huile est le bon choix. Si l'application nécessite de l'air sec, alors un sécheur doit être intégré.  

Tous ces choix illustrent pourquoi il est important d'obtenir les réponses au préalable. Par exemple, un sécheur d'air pourrait être installé rétroactivement, mais cela serait plus coûteux. 

Limitation des coûts d'exploitation

Calcul des coûts

Une fois que vous avez choisi le compresseur respectueux de l'environnement qui répond à vos besoins, la tâche suivante consiste à réduire les coûts d'exploitation encore davantage. Vous avez plusieurs options. Gardez à l'esprit que ce n'est pas seulement la pureté de l'air sortant qui est importante : la qualité de l'air admis l'est aussi.

Plus l'air est propre, mieux c'est. Si, par exemple, le compresseur est placé dans une zone où l'air admis est pollué ou poussiéreux, toutes ces particules pénétreront alors dans l'équipement et des filtres seront nécessaires pour les empêcher de circuler dans le flux d'air comprimé. Et chaque filtre s'ajoutera à la facture d'entretien et provoquera une perte de charge, et donc une augmentation de vos coûts énergétiques.

C'est pourquoi il est important de placer le compresseur dans une zone où de tels contaminants de l'air seront maintenus au minimum. La température ambiante est également importante. Une augmentation de 5 °C de la température d'entrée d'air réduit de 2 % les performances du compresseur. Et cette perte d'efficacité s'ajoute au fil du temps. 


Une autre façon d'optimiser l'efficacité de votre compresseur est de réduire la pression dans son système de distribution de 1 bar (14,5 psi), ce qui permet d'économiser 7 % en coûts électriques. Si vos applications peuvent fonctionner à une pression plus faible, voici une mesure très simple que vous pouvez prendre pour réduire encore plus votre facture d'électricité. Pour ce faire, une manière efficace est d'utiliser un contrôleur central pour tous les compresseurs et les sécheurs. Il permet aux opérateurs de définir la combinaison de machines idéale et de réduire la consommation d'énergie. Un tel contrôleur peut également être associé à une technologie de connectivité qui vous permet de surveiller votre système à air comprimé où que vous soyez et de l'optimiser selon vos besoins.


Profitez de la chaleur produite

Les compresseurs génèrent de la chaleur. La plupart des entreprises laissent cette chaleur se dissiper le plus rapidement possible pour maintenir la température ambiante à un niveau bas. Mais il existe un autre moyen : au lieu de gaspiller cette ressource, l'installation d'un système de récupération d'énergie peut récupérer et réutiliser jusqu'à 90 % de l'énergie nécessaire pour faire fonctionner un compresseur. 

Ne laissez donc pas la chaleur s'évanouir dans l'atmosphère. Utilisez-la plutôt pour chauffer un bâtiment, de l'eau ou de la vapeur. 

Demandez à un expert de vous aider à choisir un compresseur respectueux de l'environnement

D'accord, cela fait beaucoup de choses à prendre en compte, mais si vous suivez les conseils ci-dessus, vous verrez rapidement votre empreinte carbone et votre facture d'énergie diminuer en même temps.

Si vous avez besoin d'aide pour choisir votre compresseur respectueux de l'environnement ou pour l'optimiser, contactez simplement nos experts qui se feront un plaisir de vous aider.