Nos solutions
Outils et Solutions pour l'Industrie
Solutions
Débouchés industriels
Outils et Solutions pour l'Industrie
Produits
Outils et Solutions pour l'Industrie
Equipements d'alimentation en énergie
Solutions
Produits
Equipements d'alimentation en énergie
Systèmes de stockage de l'énergie
Atlas Copco Rental
Solutions
Compresseurs
Solutions
Produits
Compresseurs
Produits et solutions
Solutions
Perceuses pneumatiques et à batterie
Systèmes de stockage de l'énergie

Production éco-responsable

Ça coûte cher, de ne pas « passer au vert »

« Vous vous reposez sur vos lauriers, vous perdez ». Si vous ne saisissez pas une opportunité quand elle se présente, vous pâtirez des inconvénients plus tard. Cette maxime est ô combien applicable dans le monde des affaires. Le besoin de passer au vert n'échappe pas à la règle.    

Il y a cent ans, si vous comptiez encore sur les chevaux et les charrettes pour déplacer des marchandises alors que vos concurrents utilisaient des camions, votre entreprise n'allait probablement pas durer. Il y a vingt ans, si vous pensiez qu'Internet n'était qu'une mode passagère, il est probable que votre part de marché ait fini par tomber en chute libre.  

Aujourd'hui, cette opportunité, c'est la technologie verte, et ne pas en profiter signifie rester sur la touche. Il est vrai que l'investissement initial pour certains équipements respectueux de l'environnement peut être plus élevé, mais une réduction des coûts de production à long terme et d'autres avantages permettront de récupérer rapidement cette différence et bien plus encore. 

C'est pourquoi la vraie question que les dirigeants doivent se poser n'est pas « qu'est-ce que ça va coûter à mon entreprise de passer au vert ? », mais plutôt « qu'est-ce que ça va coûter à mon entreprise de ne pas passer au vert ? » 

La réponse est « beaucoup ».

Des coûts de production plus élevés

Looking after the piggy bank

Plus important encore, les entreprises qui refusent de passer au vert manqueront l'occasion de réduire considérablement leurs coûts de production. Alors que leurs concurrents produisent leur propre énergie avec des centrales solaires, récupèrent de l'énergie avec des systèmes de récupération innovants ou réduisent leurs factures d'électricité en investissant dans des technologies vertes, les entreprises qui utilisent des équipements obsolètes resteront à la merci de coûts énergétiques plus élevés. Cet effet est amplifié lorsqu'il s'agit de machines qui consomment beaucoup d'énergie, comme les compresseurs. Le prix d'achat ne représente qu'une fraction du coût total de possession, tandis que les dépenses en énergie en représentent 80 %. Les dépenses supplémentaires que subissent les entreprises qui n'utilisent pas de technologies vertes les laissent avec un mauvais choix. Elles peuvent soit répercuter les coûts supplémentaires sur les consommateurs, soit réduire les coûts ailleurs. Elles sont également beaucoup plus vulnérables aux fluctuations du coût de l'énergie. Si, par exemple, un pays décide d'augmenter les impôts sur les énergies non durables, les entreprises qui continuent à compter sur des technologies traditionnelles et inefficaces devront payer encore plus. Enfin, elles ne seraient pas éligibles pour recevoir des subventions et des réductions fiscales que de nombreux gouvernements proposent aux entreprises qui achètent des équipements à faible consommation d'énergie.


Perte de réputation

En plus de l'augmentation de leurs coûts de production, la réputation des entreprises qui refusent de « s'écologiser » risque d'en pâtir. Dans un monde où tout le monde est de plus en plus soucieux de l'environnement, les entreprises qui investissent dans les technologies vertes sont plus attrayantes non seulement pour les consommateurs mais aussi pour les travailleurs potentiels. Ces entreprises peuvent utiliser leur engagement en faveur d'un monde plus propre dans leurs activités de marketing ou sur les étiquettes de leurs produits.

A l'inverse, les entreprises qui ne réalisent pas de tels investissements seront considérées comme un obstacle à un avenir durable. De plus, les technologies vertes sont largement perçues comme étant innovantes. En conséquence, les entreprises qui continuent de compter sur les « anciennes » technologies seront considérées comme étant à la traîne par rapport à leurs concurrents. 

Ceci est particulièrement important lorsqu'il s'agit de recruter des employés prometteurs. Pour attirer et retenir les meilleurs employés, les entreprises ne peuvent tout simplement plus être considérées comme des obstacles au progrès. 

Incertitude

Dans notre monde en rapide évolution, il est extrêmement important pour les responsables de savoir planifier à l'avance. Dans la plupart des cas, les surprises sont mauvaises pour les affaires. L'utilisation d'équipements anciens et inefficaces rend les entreprises vulnérables à des changements soudains et drastiques, comme une nouvelle loi environnementale ou une décision judiciaire interdisant certaines machines. Les entreprises qui sont en avance sur leur temps grâce à une technologie innovante et écologique n'ont pas à s'inquiéter de savoir si leur équipement devra soudainement être remplacé. 

Bien que chacune de ces raisons devrait être suffisamment convaincante pour que les entreprises passent au vert, le meilleur argument reste peut-être que la technologie respectueuse de l'environnement est inévitable. Chaque année, les consommateurs exigeront que les entreprises soient plus responsables. Chaque année, les normes environnementales seront de plus en plus strictes. Et chaque année où une entreprise n'agit pas, elle reste de plus en plus loin derrière.