Nos solutions
Outils et Solutions pour l'Industrie
Solutions
Débouchés industriels
Outils et Solutions pour l'Industrie
Produits
Outils et Solutions pour l'Industrie
Equipements d'alimentation en énergie
Solutions
Produits
Equipements d'alimentation en énergie
Systèmes de stockage de l'énergie
Atlas Copco Rental
Solutions
Compresseurs
Solutions
Produits
Compresseurs
Produits et solutions
Solutions
Perceuses pneumatiques et à batterie
Systèmes de stockage de l'énergie

Conception et principe de fonctionnement du moteur pneumatique à palettes

Les moteurs pneumatiques à palettes affichent des puissances nominales allant jusqu'à 5 kW environ. Ils sont basiques et ne comportent que quelques composants.


Conception

– Un rotor fendu tourne de manière excentrique dans la chambre formée par le cylindre et les plaques d'extrémité du cylindre.
– Dans la mesure où le rotor est décentré et où son diamètre est inférieur à celui du cylindre, une chambre en forme de croissant se crée.
– Les fentes du rotor sont équipées de palettes qui se déplacent librement pour diviser la chambre en chambres de travail séparées de différentes tailles.
– La force centrifuge, souvent renforcée par l'utilisation d'air comprimé, pousse les palettes contre la paroi du cylindre pour sceller les chambres individuelles.
– L'efficacité réelle de ces joints dépend de ce que l'on appelle une « fuite interne ».

Composants du moteur pneumatique à palettes

1. Plaque d'extrémité avant
2. Rotor
3. Palette
4. Cylindre
5. Plaque d'extrémité arrière




Principe de fonctionnement

Principe de fonctionnement du moteur pneumatique

Principe de fonctionnement d'un moteur pneumatique

A. L'air pénètre dans la chambre d'admission « a ». La palette 2 vient de sceller la chambre « b » entre elle-même et la palette 3. La pression dans la chambre « b » correspond toujours à la pression d'admission. Cette pression agit sur la palette 3, la déplaçant dans le sens des aiguilles d'une montre.

B. Les palettes ont continué à tourner et le processus d'expansion dans la chambre « b » a commencé. La pression est ainsi réduite, mais une force nette qui déplace le rotor vers l'avant continue d'être exercée car la zone de la palette 3 est plus grande que la zone de la palette 2 dans la chambre « b ». En outre, la pression d'admission agit sur la palette 2 dans la chambre d'admission « a ».

C. Les palettes se sont encore déplacées. La chambre « b » est maintenant vidée par la sortie et il ne contribue plus à la rotation. La force qui déplace le rotor vers l'avant provient désormais de la force exercée sur les palettes 1 et 2.




Grâce à ce principe simple, l'énergie de l'air comprimé est convertie en mouvement de rotation de chambre à chambre, et le moteur tourne.