Nos solutions
Outils et Solutions pour l'Industrie
Solutions
Secteurs industriels
Outils et Solutions pour l'Industrie
Produits
Outils et Solutions pour l'Industrie
Equipements d'alimentation en énergie
Solutions
Produits
Equipements d'alimentation en énergie
Energy Storage Systems
Compresseurs
Solutions
Produits
Compresseurs
Equipements pour l'air et le gaz de procédé
Produits
Equipements pour l'air et le gaz de procédé
Equipements pour l'air et le gaz de procédé
Equipements pour l'air et le gaz de procédé
Produits et solutions
Solutions
Générateur de gaz
Perceuses pneumatiques et à batterie

Une centrale électrique modulaire pour une brasserie en pleine expansion : achat ou location ?

11 mai 2021

Notre client potentiel, une brasserie industrielle, avait une importante décision à prendre. 

Option 1

Attendre 3 ans les mises à niveau du réseau électrique local afin que la nouvelle usine de verre puisse commencer ses opérations.

Option 2

Acheter les quatre générateurs de 1 MW nécessaires pour alimenter l'usine dès que possible.

Option 3

Louer des générateurs.

L'option 1 n'en était en réalité pas une ! Une première étude de faisabilité a conclu en faveur l'achat plutôt que de la location. Si cette étude avait pris en compte toutes sortes de facteurs, des dépenses en capital et du contrat de service aux frais généraux, d'amortissement et administratifs, elle était basée sur une hypothèse erronée : un taux d'utilisation de 100 %. 

La réalité s'est avérée bien différente ! 

Meilleurs plans : attentes planifiées et réalité agile

Le recul est une formidable qualité ; vient ensuite l'agilité. Dans le contexte de cette étude de cas, elle pourrait être définie comme la capacité de s'adapter à des événements imprévus et imprévisibles. Comme un retard de 3 mois du lancement suite à une inspection de sécurité, ou encore de longues opérations de maintenance, des litiges avec les fournisseurs et des pertes de valeur comptable lors de la cession… Dans tous ces cas de figure, la location des modules d'alimentation requis aurait permis d'économiser beaucoup d'argent, sans parler du temps, de l'administration et du stress que cela aurait évité ! 

Budget et réalité : compte détaillé

2015 : tous les composants de la centrale électrique et de la sous-station ont été livrés et installés à temps.

Achat

L'équipe de projet du client potentiel a fait un travail remarquable alors qu'elle subissait beaucoup de pression pour s'assurer que tous les composants soient livrés à temps. Un installateur a travaillé jour et nuit pour que tout soit mis en service avant la date limite.

Les heures supplémentaires ont toutefois entraîné une légère hausse des coûts d'installation :

Location

Atlas Copco Rental a effectué une analyse approfondie du site et préparé toute la documentation technique, y compris une visualisation en 3D de la solution.

  • Budget : 80 000 $
  • Réalité : 95 000 $

  • Budget : 80 000 $
  • Réalité : 80 000 $

2016 : le premier obstacle apparaît ! Tout était prêt et les collaborateurs étaient formés. Toutefois, une inspection de sécurité a signalé certains risques qui nécessitaient une reconfiguration. En conséquence, l'entreprise a manqué le premier pic saisonnier et la demande a chuté de 4 MW à une moyenne de 1 MW.

Achat

La centrale électrique était opérationnelle à 100 % au 1er janvier, mais n'a été mise en service que 3 mois plus tard ! 

Une fois mise en service, elle a fonctionné correctement sans problèmes techniques majeurs. Mais la plupart du temps, un seul générateur tournait. La redondance était correcte même si la centrale était clairement surdimensionnée.

Le coût réel de l'entretien et de la maintenance s'est également avéré plus élevé que les estimations initiales.

Location

L'installation aurait pu facilement être reportée à mars. 

Après la mise en service et un test de charge initial, le client potentiel aurait pu installer seulement 2 modules d'alimentation et en installer un troisième en décembre uniquement lorsque la production aurait repris.

  • Budget : 361 000 $
  • Réalité : 338 000 $ 

  • Budget : 531 000 $
  • Réalité : 315 000 $ 

2017 : première année complète de fonctionnement ! La production a augmenté jusqu'à 60 % et une deuxième ligne de production est entrée en service en juin. La demande d'électricité a doublé pour atteindre une moyenne de 2 MW au deuxième trimestre, atteignant un maximum de 3 MW en septembre avant de ralentir à nouveau au cours des 2 derniers mois de l'année.

Achat

Tout s'est déroulé sans problème jusqu'à ce que la demande augmente. Les essais ont révélé qu'un des moteurs du générateur n° 2 était défaillant et n'était plus sous garantie. Heureusement, il y avait suffisamment d'énergie restante pour combler la défaillance et aucune perte de production n'a été signalée.

Les réparations se sont soldées par un coût d'environ 45 000 $ et ont demandé beaucoup de temps et d'énergie de la part de la direction, qui dans le même temps contestait la couverture de la garantie !

L'augmentation de la production a également entraîné une augmentation des coûts de maintenance. Des négociations difficiles ont eu lieu avec le prestataire de services pour examiner les heures supplémentaires, sous-estimées au début du contrat.

Location

Le troisième module d'alimentation n'aurait été ajouté au réseau qu'en juin, avec des temps de réponse rapides garantis, même dans les 24 heures suivant la commande.

Cette troisième unité aurait également été retirée en novembre.

  • Budget : 361 000 $
  • Réalité : 411 000 $ 

  • Budget : 531 000 $
  • Réalité : 445 000 $ 

2018 : une année presque parfaite concernant la production. La centrale n'est toujours pas parvenue à fonctionner à pleine capacité, mais les 3 lignes de production ont tourné à plein régime. L'année 2018 a bien débuté, avec un ralentissement habituel au 4e trimestre. La consommation d'énergie moyenne a été de 2,5 MW avec des pics de 4 MW durant l'été. Le réseau devrait être prêt d'ici la fin de 2018, mais un nouveau retard de 6 mois a repoussé la mise en service à la mi-2019.

Achat

Pas de « surprise » majeure concernant l'alimentation. Toutes les unités ont fonctionné comme prévu. Seules des réparations mineures ont été nécessaires. Il semble toutefois que les estimations des frais de maintenance n'étaient pas correctes au stade de la faisabilité. Le coût supplémentaire a été d'environ 40 000 $ en production à plein régime.

Location

Avec la reprise de la production, une unité supplémentaire aurait été rapidement mise en service mi-janvier et retirée en octobre. Et bien sûr, tous les frais de maintenance, d'entretien et de réparation auraient été inclus dans les frais de location.

  • Budget : 361 000 $
  • Réalité : 405 000 $ 

  • Budget : 531 000 $
  • Réalité : 465 000 $ 

2019 : l'usine de verre a enfin été reliée au réseau en novembre et la centrale électrique diesel a été mise hors service. Cependant, en raison d'un ralentissement de l'activité, l'usine a fonctionné à 50 % de sa capacité et a terminé l'année avec une seule équipe.

Achat

Après l'arrêt, les négociations ont commencé pour la vente et le retrait de tous les composants. L'objectif était que tout l'équipement soit vendu pour la fin de l'année, idéalement au-dessus de sa valeur comptable et dans son état actuel. Cela s'est avéré être une tâche difficile pour l'équipe locale qui n'avait pas l'expérience de telles négociations.

Location

Une autre unité aurait été retirée en mars, laissant seulement 2 unités en service jusqu'à la résiliation du contrat en novembre.

  • Budget : 361 000 $
  • Réalité : 373 000 $ 

  • Budget : 531 000 $
  • Réalité : 297 000 $ 

2020 : la vente des modules d'occasion n'a pas été aussi facile qu'espéré. La meilleure offre a été inférieure de 10 % à la valeur comptable, et il a fallu attendre le mois de mars pour que tout soit réglé. Cela s'est avéré financièrement douloureux, avec un impact négatif d'environ 85 000 $ sur les résultats de 2020. Inutile de dire que la location aurait pu éviter non seulement les pertes financières, mais aussi tout le temps, les efforts et le stress consacrés à se débarrasser de l'équipement inutile.

Conclusion : coût total d'utilisation

quelle est la meilleure solution : louer ou acheter l'équipement ?

L'histoire vraie d'une centrale électrique de 4 MW

Si nous rassemblons tous les chiffres, nous arrivons aux totaux suivants :

 

Total

Achat

Location

Budget

1 524 000 $

2 204 000 $

Réalité

1 707 000 $

1 602 000 $

Cette étude de cas démontre la valeur de l'agilité, du flux de trésorerie prévisible, et surtout de la tranquillité d'esprit ! Dans notre monde actuel de plus en plus incertain, il est crucial que les décisions d'approvisionnement ne soient pas seulement basées sur le coût total de possession, mais sur le coût total d'utilisation.

Examinons votre situation ensemble ! Nous pouvons étudier les spécificités de votre activité et évaluer l'impact de différents scénarios. Vous pourrez ainsi fonder votre décision sur une vue d'ensemble exhaustive de votre projet. 

Articles connexes

Chez Atlas Copco, nous transformons les idées industrielles en avantages commerciaux stratégiques depuis 1873. C'est par l'écoute de nos clients et la connaissance de leurs besoins que nous offrons de la valeur et innovons pour l'avenir. 

Les bonnes idées renforcent le développement durable. Chez Atlas Copco Specialty Rental, nous collaborons avec nos clients pour mettre en place des solutions de pointe temporaires d'air comprimé, de débit, de vapeur et d'azote. Nos experts passionnés ont une connaissance approfondie des applications et des équipements. Nous comprenons les besoins de nos clients et nous pouvons leur fournir une solution complète pour n'importe quel secteur, que ce soit pour une urgence ou un projet planifié. Nous sommes une division de la branche d'activité Power Technique, dont le siège est situé à Boom, en Belgique, et nous offrons des solutions de location sur mesure sous plusieurs marques dans le monde entier.