Atlas Copco Canada - Compresseurs
Our solutions
Outils et Solutions pour l'Industrie
Solutions
Débouchés industriels
Outils et Solutions pour l'Industrie
Power Technique
Solutions
Specialty Rental Solutions
Solutions
Compresseurs
Solutions
Produits
Compresseurs
Produits et solutions
Solutions
Pompes à vide lubrifiées
Perceuses pneumatiques et à batterie
Parc de location
Produits et solutions
Systèmes de stockage de l'énergie

Normes de qualité et classe de l'air comprimé

Air Treatment Compressed Air Wiki Filtering Contaminants in Compressed Air

Souhaitez-vous configurer un système de traitement de l'air qui répond aux besoins de votre application en matière de qualité de l'air ? Le meilleur point de départ est de se renseigner sur la qualité de l'air comprimé. Voyons comment mesurer la qualité de l'air comprimé et pourquoi c'est important.

Qu'est-ce que la qualité de l'air comprimé ?

Lorsque l'air est collecté pour être comprimé, d'autres particules sont également collectées : cet air est contaminé. Lorsque l'air est comprimé, la concentration de contaminants augmente de manière exponentielle. En outre, d'autres contaminants peuvent s'ajouter pendant le processus de compression de l'air. 

Le traitement de l'air est nécessaire pour éliminer les contaminants du système d'air comprimé. Les types de contaminants présents dans un système d'air comprimé sont les suivants :

  1. Particules solides / poussière 

  2. Eau (sous forme liquide ou gazeuse)

  3. Teneur en huile (sous forme de vapeur ou d'aérosol)

Lorsque l'air est traité correctement, il est considéré comme propre et sûr. Mais la qualité de l'air comprimé dépend non seulement de sa propreté, mais aussi de sa sécheresse. Pour déterminer le degré de propreté et de sécheresse de l'air comprimé, il faut compter le nombre de particules d'une taille spécifique présentes dans un mètre cube d'air, ainsi que mesurer le point de rosée et la quantité d'aérosols d'huile et la vapeur.

Quelle est la norme de qualité de l'air ISO ?

L'Organisation internationale de normalisation (ISO) a développé la norme internationale pour tester la qualité de l'air comprimé, connue sous le nom de norme ISO 8573-1. La norme de qualité de l'air ISO mesure trois types de contaminants présents dans l'air comprimé : eau, teneur en huile et particules solides. Elle ne prend pas en compte les micro-organismes et les gaz. 

Une classe d'air comprimé spécifique est attribuée en fonction de la quantité de contaminants trouvés. La classe de qualité de l'air est définie conformément à la norme ISO 8573-1. Ce système standardisé définit les paramètres des sources d'air comprimé des moins contaminées aux plus contaminées.

Dans le contexte des spécifications relatives à l'air comprimé, les compresseurs d'air sont classés en fonction de la classe de pureté après compression. Vous pouvez ainsi commencer par déterminer le type de compresseur dont vous avez besoin, en examinant la classe de pureté de l'air requise par votre application.

Pourquoi la pureté de l'air comprimé est-elle nécessaire ?

L'air comprimé est utilisé dans de nombreux secteurs, tels que l'exploitation minière, la fabrication, la production textile et la transformation alimentaire. La qualité de l'air utilisé dans les applications industrielles a une influence directe sur le processus de travail, les machines installées et la qualité des produits. Il est donc essentiel que l'air comprimé soit propre et exempt de contaminants. 

Plus l'air est propre, plus le risque de contamination, de pannes et de rejet de produits est faible. Un air propre est essentiel dans les secteurs tels que l'agroalimentaire et l'industrie pharmaceutique. Il est possible que l'air entre en contact direct avec le produit ou indirectement avec l'emballage. 

La qualité de l'air est importante dans de nombreux secteurs, mais l'application la plus délicate concerne les services médicaux. En ce qui concerne l'approvisionnement en air médical pour les patients hospitalisés, la pureté de l'air doit être garantie à 100 %. C'est là que les compresseurs sans huile, qui produisent l'air le plus propre, sont indispensables.

Que représente la classe 0 en matière de qualité de l'air ?

Il est recommandé d'utiliser uniquement de l'air comprimé de classe 0 dans les processus critiques afin d'éliminer le risque de contamination de l'air. Ce niveau de classification n'équivaut pas à une contamination zéro. La classe 0 fait référence à la meilleure qualité d'air possible avec un minimum de contamination dans l'air et doit être plus faible en contamination que la classe 1. 

Un ensemble d'équipements à air comprimé peuvent être installés pour produire de l'air propre. Cela peut inclure divers filtres et sécheurs à air. L'identification des contaminants à éliminer vous aidera à déterminer les équipements dont vous avez besoin.

Comment fonctionnent les filtres à air ?

Un filtre est utilisé pour séparer les particules d'air des contaminants. Cependant, chaque filtre n'est efficace que dans une certaine mesure, car aucun filtre ne peut séparer toutes les particules. Les particules comprises entre 0,1 μm et 0,2 μm sont les plus difficiles à filtrer. 

L'huile et l'eau sous forme d'aérosol se comportent de manière similaire aux autres particules et peuvent aussi être séparées à l'aide d'un filtre coalescent. Dans le filtre, ces gouttelettes fusionnent et deviennent plus lourdes, si bien qu'elles tombent au fond du filtre. 

Le filtre peut séparer l'huile sous forme d'aérosol ou de liquide. Cependant, si l'huile est sous forme liquide, cela entraînera une perte de charge et une teneur d'huile élevées. Si l'huile est sous forme de vapeur, elle est plus difficile à séparer et nécessite un filtre contenant un matériau d'adsorption, qui est généralement du charbon actif.

Tout filtrage entraîne inévitablement une perte de charge qui provoque une perte d'énergie dans le système d'air comprimé. Les filtres plus fins avec une structure plus étroite séparent davantage de contaminants, mais ils entraînent également une perte de charge plus importante et sont davantage susceptibles de s'obstruer plus rapidement. Cela entraîne un remplacement plus fréquent des filtres et, par conséquent, des coûts d'entretien plus élevés.

En outre, les filtres doivent être dimensionnés pour gérer correctement le débit nominal et avoir un seuil de capacité plus élevé. Cela facilite la gestion de certaines pertes de charge, dues à une certaine quantité de blocage.

Comment fonctionnent les sécheurs d'air ?

Les sécheurs frigorifiques ou par adsorption sont utilisés pour éliminer l'humidité de l'air comprimé. Les sécheurs frigorifiques sont utilisés lorsque la qualité d'air maximale requise est de classe 4, ce qui signifie que le point de rosée est inférieur ou égal à 3 °C. Si de l'air comprimé avec moins d'humidité (point de rosée sous pression plus bas) est nécessaire, un sécheur par adsorption doit être installé.

Dans ce guide, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir sur le traitement de l'air. Des différents types de contaminants à la connaissance de vos exigences en matière de qualité de l'air, ce guide couvre tous les sujets importants relatifs au traitement de l'air.

Vous avez des questions spécifiques à nous poser ou vous avez besoin d'une assistance supplémentaire ? Nos experts en traitement de l'air seront heureux de vous aider. Contactez-nous en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Articles connexes